Miniers

Les grands fabricants d’équipements miniers comptent sur SIFCO ASC pour prolonger la durée de vie opérationnelle et réduire les temps d’arrêt de leurs composants de véhicules tout terrain.

L’industrie minière utilise le SIFCO Process® pour l’électrodéposition sélective des composants de ses :

  • Camions tout terrain
  • Camions-bennes
  • Excavateurs
  • Bulldozers
  • Chargeuses à traction
  • Niveleuses
  • Équipements de forage

Les composants présentant des signes d’usure, de corrosion ou de rayure peuvent être restaurés à leurs dimensions d’origine à l’aide du procédé d’électrodéposition sélective SIFCO Process®. Le SIFCO Process® est une méthode portable pour la réparation de zones localisées sans avoir recours à l’utilisation d’une cuve d’immersion. La portabilité du processus permet aux techniciens et aux opérateurs d’effectuer la réparation des pièces in situ, sans démontage, ce qui permet d’économiser de l’argent et de minimiser les temps d’arrêt. Par ailleurs, le SIFCO Process® ne nécessite pas de masquage extensif, d’accessoires spéciaux ni d’équipement élaboré.

Applications communes :

  • Réparation du carter différentiel
  • Redimensionnement de l’alésage du moyeu de roue
  • Redimensionnement du siège du roulement d’essieu
  • Réparation du défaut du tourillon d’engrenages à pignons
  • Réparation d’actionneur hydraulique

Des solutions telles que le cuivre, le nickel, le nickel-tungstène et le cobalt sont utilisées dans l’industrie minière pour leur résistance à l’usure, leurs propriétés de dureté et la restauration dimensionnelle. Les dépôts de SIFCO ASC offrent une excellente adhérence et peuvent être appliqués sur site ou en atelier selon les besoins. Les opérations de pré et post-usinage sont même facultatives sous certaines conditions.

Le processus est jusqu’à 60 fois plus rapide que le traitement au bain. Des dépôts métalliques très rapides sont ainsi possibles. La résultante du processus étant un véritable dépôt électrolytique, la liaison métallique avec le substrat est de nature atomique et génère donc une adhérence supérieure à celle obtenue avec d’autres procédés tels que la projection thermique.